Alarmes automatiques

Transmission des alarmes feu

Raccordement d'un transmetteur d'alarme au CTA-118

Selon les prescriptions de protection incendie de l'AEAI, toute réaction de l'installation de détection ou d’extinction d'incendie doit déclencher une alarme interne et externe. L'alarme feu externe doit être transmise à la centrale officielle d'alarme incendie 118. De plus, conformément à la réglementation en vigueur, il appartient à la centrale officielle d'alarme incendie de définir les modalités techniques et organisationnelles relatives à la transmission des critères d'alarmes.


Dans le canton de Vaud, c'est le Centre de Traitement des Alarmes (CTA-118) exploité et financé par l'ECA, qui est la centrale officielle d'alarme incendie.

Documentation pour la connexion d’un transmetteur d’alarmes au CTA-118

La documentation ci-dessous décrit les processus techniques et administratifs qu’il convient de suivre pour raccorder un transmetteur au CTA-118. Elle présente le rôle des différents intervenants et la procédure à respecter dans le cadre d’un raccordement au CTA-118.

Documents à télécharger :
Annexe descriptive pour la connexion d'un transmetteur compatible IP au CTA

Comprenant :
Formulaire AEAI "Annonce d'installation de détection"
Formulaire ECA "Annonce de raccordement"
Formulaire AEAI "Attestation d’installation"
Formulaire ECA "Convocation de mise en service"
Formulaire ECA "Annulation de mise en service"

Pour la mise en place d’une nouvelle infrastructure de détection ou d’extinction et de transmission, les formulaires doivent être complétés, imprimés et retournés à l’ECA.

Documents à télécharger :
Liste des entreprises autorisées
Formulaire de demande d'autorisation d'entreprise



Alarmes intempestives et procédure de levée de doutes

L'évolution technologique des systèmes de sécurité incendie est considérable, notamment celles des installations de détection. Pourtant, malgré l'introduction de têtes de détection dites "intelligentes", le nombre des alarmes intempestives reste élevé. Ces alarmes, souvent sources de perturbations de l'activité de l'entreprise, peuvent nuire à son image dans le domaine des services notamment, et créent des charges financières supplémentaires liées en particulier au déplacement des services de défense incendie et secours. Il est possible de réduire très fortement ce type d'incidents. Une bonne maintenance préventive de l'installation est la première réponse à apporter.

En complément des mesures de maintenance, un processus efficace de levée de doute peut être appliqué. Il est placé sous la responsabilité d'un collaborateur de l'entreprise au bénéfice d'un certificat de "chargé de sécurité en protection incendie AEAI", ou ayant suivi une formation à la levée de doute organisée par notre division de prévention.

Tant la procédure de levée de doute que la formation nécessaire y relative n'occasionnent aucun frais. Lors de la transmission d'une alarme automatique au Centre de Traitement des Alarmes CTA-118, l'opérateur du centre prend contact par téléphone avec le répondant désigné qui, s'il est atteint et identifié, peut décider de l'intervention ou non des sapeurs-pompiers.

Documents à télécharger :
Procédure opérationnelle de levée de doute en cas de transmission d'alarme automatique d'installation de détection incendie
Demande d'autorisation de levée de doute pour personnel avec formation de chargé de sécurité AEAI / levée de doute ECA
Demande d'autorisation de levée de doute pour personnel sans formation de chargé de sécurité AEAI / levée de doute ECA
Autorisation de levée de doute pour les installations de détection incendie "Spécimen"
Bulletin d'inscription au cours de levée de doute

Mise en test détection incendie ou extinction automatique

Lors d'une révision, de travaux de maintenance, ou de modification du bâtiment, d'un arrêt d’exploitation, une installation de détection ou d’extinction incendie raccordée au CTA-118 peut être momentanément désactivée.

Tout arrêt de l’installation doit être annoncé à l’ECA, on parle alors de «mise en test». Deux mises en tests sont à distinguer :

a) Mise en test de courte durée

L’installation est arrêtée pour une période de 24 heures au maximum. Une telle demande peut se faire au CTA-118 au début des travaux, par téléphone (021 213 20 00) ou via notre formulaire de contact.

b) Mise en test de longue durée

Dans le cas d’un arrêt de plus de 24 heures, les abonnés adresseront au minimum 3 jours avant le début des travaux et par écrit au CTA-118, une demande officielle : «Formulaire de mise en test longue durée d’une installation de détection et/ou d’extinction incendie»

Document à télécharger :
Formulaire de mise en test longue durée d’une installation de détection et/ou d’extinction incendie

La mise en test ne peut se faire qu'avec l'accord de l’ECA qui peut exiger, pour la période considérée, des mesures compensatoires propres à assurer la sécurité.

Pendant la période de test et dans les deux cas de figure précités, le CTA-118 n'engagera pas automatiquement les équipes d'intervention et les abonnés prendront toutes les dispositions utiles et nécessaires pour assurer la sécurité de l'objet et pour transmettre l'alarme par téléphone (118) au CTA-118.

De plus, la période de test se terminera par un essai de transmission qui précédera la remise en service de l'alarme.