Standard de transmission

La documentation suivante définit le standard appliqué aux nouveaux systèmes de réception des alarmes automatiques implémentés au CTA. Ce standard peut être utilisé librement par toute entreprise (fabricants, fournisseurs, opérateurs de télécommunication s'engageant de manière auto-déclarative à respecter les directives suivantes :

Documents à télécharger :
Directives organisationnelles pour la transmission sécurisée d'alarmes sur IP
Règle de prescription pour la transmission sécurisée d'alarmes sur IP
Transmission sécurisée d'alarmes sur IP - Complément technique à la règle de prescription


Procédure de levée de doute des alarmes automatiques

Depuis le 01 janvier 2017, une procédure de rappel, dite de "levée de doute" (LDD) est systématiquement effectuée par le Centre de Traitement des Alarmes (CTA) de l'ECA recevant une alarme automatique. Cette procédure de LDD s'applique pour tous les bâtiments du canton pourvus d'une installation de détection incendie et/ou d'extinction (Sprinkler) reliée au CTA. Cette procédure a pour but de responsabiliser les exploitants de bâtiments dotés d'une installation technique de sécurité et ainsi faire diminuer le nombre de fausses alarmes qui représentent actuellement 90 % des alarmes.

Dès réception de l'alarme, le CTA compose le numéro de téléphone désigné par l'entreprise et demande à la personne si l'engagement des pompiers est nécessaire. En cas de doute ou d'absence de réponse le CTA engage immédiatement les sapeurs pompiers.


Mise en test longue durée d'une installation de détection incendie ou d'extinction automatique

Lors de révision, maintenance, travaux de modification du bâtiment ou arrêt d’exploitation, une installation de détection ou d’extinction incendie raccordée au CTA peut être momentanément désactivée. Tout arrêt de l’installation doit être annoncé à l’ECA; on parle alors de "mise en test".

Deux mises en tests sont à distinguer :

a) Mise en test de courte durée :
L’installation est arrêtée pour une période de 24 heures au maximum. Une telle demande peut se faire par téléphone au CTA (021/213.20.00) au début des travaux.

b) Mise en test de longue durée :
Dans le cas d’un arrêt de plus de 24 heures, les abonnés doivent adresser une demande officielle, au minimum 3 jours avant le début des travaux et par écrit au CTA : "Formulaire de mise en test longue durée d’une installation de détection et/ou d’extinction incendie".

La mise en test ne peut se faire qu'avec l'accord de l’ECA qui peut exiger, pour la période considérée, des mesures compensatoires propres à assurer la sécurité.

Pendant la période de test et dans les deux cas de figure précités, le CTA n'engagera pas automatiquement les équipes d'intervention et les abonnés prendront toutes les dispositions utiles et nécessaires pour assurer la sécurité de l'objet et pour transmettre l'alarme par téléphone (118) au CTA.

De plus, la période de test se terminera par un essai de transmission qui précédera la remise en service de l'alarme.