Vous avez été victime des intempéries de ce dimanche 9 juin? Découvrez les premières mesures à prendre et déclarez votre sinistre en ligne

La mission des pompiers: lutter contre les sinistres et secourir

Les sapeurs-pompiers luttent contre les incendies et les inondations, portent secours et mettent en sécurité les personnes et les animaux ou encore interviennent en cas d'accidents de la circulation ou de pollution.

© Eric Jaquerod

Comment fonctionne la défense incendie et secours vaudoise?

Le canton est découpé en régions. Chacune peut compter sur un Service de Défense contre l'Incendie et de Secours (SDIS) qui comprend un Détachement de Premier secours (DPS) et un Détachement d'Appui (DAP).

La carte des régions et des SDIS

Que font le DPS et le DAP?

Détachement de Premier Secours

Le DPS est structuré pour garantir la première intervention d'urgence 24h/24 et 365j/365. Il est réparti sur un ou plusieurs sites opérationnels pour couvrir son périmètre d'intervention et répondre aux urgences dans les délais fixés par les standards de sécurité cantonaux.

Détachement d'Appui

Le DAP a pour mission d'apporter son appui au DPS lors de grands événements, mais peut également être engagé de façon autonome pour des inondations par exemple. Il est formé des sapeurs-pompiers répartis en sections.

Du 118 à l'intervention des sapeurs-pompiers

Un début d'incendie? Une inondation? Des dégâts lors d'une tempête? Une fuite de mazout? Le premier réflexe à avoir est de prévenir les sapeurs-pompiers en appelant le 118.

Focus: Centre de traitement des alarmes CTA-118

Les appels d'urgence au 118 sont répondus par le Centre de traitement des alarmes CTA-118, situé au siège de l'ECA à Lausanne. Une quinzaine d'opérateurs et d'opératrices y assurent une permanence jour et nuit.

En savoir plus

Qui sont les sapeurs-pompiers?

Les sapeurs-pompiers en Suisse sont en principe tous volontaires, seuls 2% sont des professionnels. Les volontaires sont des hommes et des femmes qui consacrent une partie de leur temps au service de la population.

Envie de devenir sapeur-pompier volontaire?

Si vous avez plus de 18 ans, que vous êtes en bonne santé et motivé·e à l'idée de vous investir dans la défense incendie et secours, retrouvez toutes les informations nécessaires pour devenir sapeur-pompier volontaire.

Une étroite collaboration entre l'ECA et les communes

De par la loi, les communes ont la tâche d’assurer la lutte contre le feu. L’organisation opérationnelle de la défense contre les incendies et des secours est confiée quant à elle à l’ECA, sur délégation du Conseil d’Etat.

Que fait l’ECA?
Les tâches de l’ECA sont les suivantes:

  • organiser et coordonner, en partenariat avec les communes, les ressources en matière de défense contre l’incendie et de secours, conformément aux standards de sécurité cantonaux
  • établir les normes en matière d’effectifs, de moyens, d’exercice et les consignes d’intervention, en contrôler le respect de son application
  • planifier, acquérir, mettre à disposition et maintenir les moyens (équipements personnels, matériel, véhicules et engins) attribués aux services de défense incendie et secours (SDIS)
  • définir les exigences en matière de formation, de planification et organiser les cours cantonaux de formation de base et de formations continues
  • gérer et exploiter le centre de traitement des alarmes CTA-118 répondant au 118 pour l’ensemble du territoire vaudois

Que font les communes?
Les communes sont responsables de prendre toutes les dispositions utiles en matière de lutte contre le feu sur leur territoire. Elles ont pour tâche de veiller aux points ci-dessous:

  • le recrutement et l'incorporation en nombre suffisant de sapeurs-pompiers
  • la gestion et l'entretien des moyens (équipements personnels, véhicules et engins, matériel) et des locaux nécessaires
  • l'état de préparation opérationnelle du corps de sapeurs-pompiers
  • la prise des mesures nécessaires pour que chaque sapeur-pompier puisse être alarmé rapidement par l’intermédiaire du CTA-118, qu’il soit équipé et instruit correctement et qu’il bénéficie d’une couverture d’assurance suffisante pour l’activité qu’il exerce.